ACQUIS ET OPPORTUNITES D'INVESTISSEMENT

1.  Contexte national, vision et stratégie de développement

  • Le Cameroun dispose d’importantes ressources minières très peu exploitées. La contribution du secteur minier (hors pétrole) dans le PIB reste encore marginale (moins de 1%).  
  • Cependant, le pays dispose d’importants atouts pour le développement du secteur minier notamment :
  • Les ressources naturelles abondantes ;
  • Un grand potentiel énergétique ;
  • Un bon niveau de qualification de la main d’œuvre de base ;
  • Une stabilité sociopolitique avérée ;
  • Un important gisement minier de classe mondiale ;
  • Un cadre institutionnel, légal et réglementaire aménagé et attractif ;
  • L’existence des infrastructures de soutien (portuaires, routières et ferroviaires) ;
  • Une banque de données géologiques et minérales.
  • Une croissance économique soutenue ;

Un potentiel énorme de développement sous-régional ;

  • Des avantages fiscaux et douaniers (exonération durant certaines phases) ;
  • L’adhésion du Cameroun au processus de Kimberley ;
  • L’adhésion à l’ITIE en cours d’aboutissement ;
  • Une demande mondiale en ressources minières en forte hausse ;
  • Le lancement des grands projets d’infrastructures (port en eau profonde, barrage...) ;
  • Le lancement d’un Programme de Renforcement des Capacités du Secteur Minier (PRECASEM).
  • Par ailleurs, il existe des opportunités claires au rang desquelles :
  • Dans sa vision de long terme (2035), le Cameroun entend accéder au rang de pays émergent doté d’un secteur industriel et minier fort.
  • Pour accélérer l’industrialisation, le pays compte dans sa Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE), intensifier l’exploration, l’exploitation, la transformation et la commercialisation des ressources minières, en attirant dans ces activités à haute intensité capitalistique et technologique, les investisseurs.
  • Aujourd’hui, le pays s’est doté d’une stratégie de développement du secteur minier claire et ambitieuse.

2.  Stratégie de développement du secteur minier

La stratégie retenue pour développer le secteur se décline en quatre principaux axes ci-dessous :

  • Axe 1 : Amélioration du cadre légal, réglementaire et institutionnel (pour le rendre plus adapté aux exigences du contexte économique et social actuel). Ceci passe par :
  • La finalisation des textes d’applications du code minier ;
  • La mise en place des structures d’accompagnements (société nationale des mines, service national géologique…) ;
  • La finalisation et la vulgarisation de la politique minière ;
  • Le renforcement des capacités des structures d’encadrement du secteur (humains, matériels et financiers..., PRECASEM).
  • Axe 2 : Développement et amélioration de la connaissance du potentiel minier.

Cet axe compte les actions suivantes :

  • L’élaboration des cartes et de données géologiques fiables (carte au 1/200000) (actualisation des données minières) ;
  • La mise en place d’un système d’information géologique et minière (SIGM) ;
  • La dissémination et la promotion des données géo-scientifiques.
  • Axe 3 : Amélioration de l’exploitation des ressources minières.

Elle va consister en :

  • La facilitation du développement des synergies entre les différents acteurs du secteur (forum, plate-forme d’échanges) ;
  • La mise en place d’un cadre fiscal attractif ;
  • La promotion des ressources minières sur le plan national et international ;
  • L’encadrement et la modernisation de l’artisanat minier ;
  • Le renforcement des infrastructures de soutien aux activités d’exploitations (ferroviaires, routières, portuaires) ;
  • La promotion des emplois dans le secteur minier.
  • Axe 4 : Valorisation des ressources minières (transformation)

Elle va concerner :

  • L’appui à la mise en place des structures de formation dans les métiers de l’industrie minière ;
  • L’appui au développement des PME locales dans les industries extractives ;
  • La mise en place de mécanismes de financement des acteurs industriels (joint-ventures).